le Chien & l'Homme

Le chien passe sa vie à nous observer et à interpréter nos attitudes… Comment nous perçoit-il ? Il est le plus fidèle compagnon de l’Homme depuis si longtemps, et  la plupart des maîtres ne connaissent pas son langage et sa façon de communiquer. Quelle injustice, non ?  

Le Chien interprète nos attitudes, nos postures, le moindre de nos mouvements, nos regards, dans le seul « langage » qu’il connaisse, le sien, qui est très différent du notre ! Nous ne sommes pas de la même espèce, autant dire que nous sommes souvent très incohérents pour lui… voir incompréhensibles. 

De la même manière, nous interprétons les comportements de notre animal avec notre façon « humaine » de communiquer, qui n’a pas toujours grand chose à voir avec celle de l’espèce des canidés. Le plus grand piège étant l’anthropomorphisme (attribuer au chien des comportements, sentiments, raisonnements… humains).  

La connaissance permet de mieux comprendre.

l'Ethologie

Comprendre et se faire comprendre

L’éthologie nous a beaucoup apporté et aujourd’hui nous savons que le chien possède une gamme étendue de vocalisation, de gestuelles et de comportements pour réguler la vie sociale au sein de sa meute, chasser, se reproduire, bref : assurer la survie de l’espèce. L’animal opte toujours pour le comportement qui lui rapporte le plus de satisfaction (bien-être, nourriture, évitement d’une situation à risque, etc…)

Nous demandons à notre plus fidèle compagnon de vivre dans une société humaine, souvent sans aucun contact avec ses congénères, dans la méconnaissance des codes canins et le non-respect de ses besoins fondamentaux… ce qui engendre souvent des comportements indésirables ou gênants pour son propriétaire. On aboutit « au mieux » à de l’incompréhension, au pire à des problèmes de santé, des troubles du comportement, voire de l’agressivité de la part d’un animal qui ne comprend plus rien à son environnement et se rebelle avec l’énergie du désespoir.  

L’apprentissage de la communication canine vous permettra d’avoir la bonne interprétation des signaux ! Le plus intelligent (homme) doit s’adapter au moins intelligent (animal). 

Une bonne relation

Confiance et cohérence

Une bonne relation, basée sur la cohérence des comportements et la confiance mutuelle garantit l’équilibre émotionnel et la coopération de l’animal. C’est également le meilleur moyen d’éradiquer (ou de ne pas développer) des comportements indésirables et/ou agressifs car si votre chien ne vous comprend pas (incohérences, messages ambigus, relation perturbée, manque de confiance), vous n’obtiendrez ni sa collaboration, ni son respect. La qualité de la relation conditionne également la réussite d’une bonne éducation. 

La notion de bien-être, si chère à notre société actuelle, nous a permis d’en arriver à ces conclusions. Pour autant le Chien a toujours eu besoin de contact avec l’Homme et d’une relation saine et équilibrée. Il nous a simplement fallu du temps pour le réaliser… 

Vous pouvez apprendre en quelques séances à mieux comprendre votre chien : 

Au Centre Canidom, un forfait de 6 heures vous permettra d’apprendre les bases de la communication canine afin de mieux comprendre votre plus fidèle compagnon et d’obtenir respect et écoute par des méthodes éthologiques et positives. 

Bien débuter dès le plus jeune âge !

Ce qu'il faut savoir :

Les 12 premières semaines de vie sont capitales chez le chien pour son équilibre émotionnel, ses capacités d’apprentissage et d’adaptation à un nouvel environnement. L’imprégnation est très importante pendant cette période.

Les compétences de l’éleveur ou propriétaire de la mère y sont pour beaucoup.

Chaque maillon de la chaîne a son rôle.

Les qualités éducatives de la chienne sont également très importantes. Encore faut-il qu’elle ne soit pas « empêchée de faire »…. par l’ignorance ou l’incompréhension de ses propriétaires…

Il en va de même pour l’éducation que donnera le nouveau propriétaire du chiot (surtout pendant la 1ère année). Bref, tout compte !

La génétique a aussi son mot à dire… cependant il semblerait aujourd’hui qu’elle ne compte que pour 10 à 15%. 

La première des attitudes à avoir si vous trouvez que votre chien a un comportement qui pose problème, c’est de consulter votre vétérinaire pour éliminer toute cause médicale (un problème neurologique, une simple otite peut générer bien des tracas,etc…) ou bien consultez directement un spécialiste de la relation chien/homme (ou comportementaliste) qui saura vous rediriger vers le vétérinaire si nécessaire.