Tout d’abord il vous faut les bons ingrédients :

  • Un collier pas trop serré (mais qu’il ne peut pas s’enlever)
  • Une laisse légère et un peu longue : 1,50m environ. Elle ne doit jamais être tendue. Pas de laisse enrouleur.
  • Un endroit calme, sécure, et sans distractions pour le chiot. Vous pouvez faire les premiers pas dans votre cuisine, votre salon ou votre jardin.
  • De la patience et de la bienveillance : c’est un bébé !

Comment faire les premiers pas en laisse ?

Soyez enjoué(e), gai(e), captez son attention, motivez-le de la voix et du geste, récompensez dès qu’il fait 2 pas dans la direction qui vous intéresse.

Ne tirez jamais sur la laisse pour le faire avancer

Si il bloque ou recule en tirant sur la laisse en marche arrière, récupérez-le dans les bras et déposez le 3m plus loin puis recommencez en le motivant mieux (surjouez, tapez dans vos mains ou sur votre jambe, montrer lui son jouet favori ou une friandise). Attention, jouets ou friandises doivent être présentés à la hauteur des yeux du chiot. Sinon il va apprendre à sauter pour essayer de l’attraper…

Si il tire pour avancer, immobilisez-vous immédiatement et repartez dès qu’il ne tire plus. Vous pouvez aussi faire demi-tour en l’appelant à chaque fois qu’il tire en avant. Il finira par attendre de savoir dans quel sens vous allez, et sera donc plus près de vous.

Si vous êtes agacé(e) parce que cela ne fonctionne pas aussi bien que souhaité, dites-vous qu’il perçoit votre agacement, sans toutefois savoir à quoi le relier… et que cela ne va pas arranger les choses. Donc on reste calme, et si on est pas disponible, déjà énervé(e) ou pressé(e)… mieux vaut ne pas entraîner !

Classe chiot à Pau

Combien de temps et à quel rythme faut-il l'entraîner ?

L’idéal n’est pas de respecter un horaire, mais de s’arrêter quand le chiot fait bien quelques pas, et que par conséquent vous vous extasiez !

Finissez toujours l’exercice sur une bonne note qui lui donnera confiance et envie de recommencer aussi bien la prochaine fois.

Vous pouvez le faire matin et soir. 5 à 10 mn maximum par séance, tous exercices compris à l’âge de 2 ou 3 mois.

Changez régulièrement le lieu d’entrainement. Le jardin c’est bien les premiers temps, puis il faut sortir…

Dans tous les cas, quoique vous fassiez pour le motiver, faites-le avec sincérité, gentillesse et bienveillance.

Effectuez les gestes à portée des yeux du chiot (oui il faut peut-être vous baisser…).

Considérez toujours que s’il n’exécute pas correctement, c’est sans doute parce qu’il n’a pas compris et que vous devez re-expliquer gentiment D’UNE AUTRE MANIERE…

Ignorez les erreurs et récompensez les réussites, même imparfaites.

Gestes et paroles inutiles doivent être bannis.